Les images provenant des notices peuvent aussi être imprimées à l'aide de modèles Word. Pour ce faire, vous devez insérer dans le modèle une référence de champ par l'intermédiaire de l'étiquette de champ attribuée à ce champ*, de la même façon que pour un champ ordinaire. Ainsi la référence à un champ image pourra se présenter sous la forme suivante : <<FN[1]>>.

La référence à un champ image peut s'insérer dans un modèle Word de plusieurs façons, avec des résultats différents, mais en préservant toujours le rapport d'aspect de l'image concernée. Vous pouvez choisir parmi lest méthodes décrites ci-dessous celle qui répond le mieux à vos besoins.

La taille originale de l'image joue souvent un rôle dans le résultat que l'on obtient : les dimensions physiques de l'image imprimée (en pouces ou en centimètres) dépendent de la combinaison de la résolution de l'image et de la valeur DPI/PPI mise en mémoire dans le fichier image.

Méthode 1: directement dans un paragraphe

Si la référence à un champ apparaît aléatoirement dans un paragraphe sur une page, l'image sera imprimée dans sa taille originale (autant que le permet la taille de la page).

Méthode 2: dans une cellule de tableau

Elle consiste à insérer la référence de champ à l'intérieur d'une cellule de tableau à l'endroit souhaité sur la page, puis à spécifier au moins la largeur de colonne préférée, ce qui revient à indiquer la largeur maximale de l'image pour limiter la taille de l'image qui sera imprimée; l'image sera réduite si elle est trop grande. Il est possible de fixer la hauteur de ligne en paramétrant une hauteur de ligne exacte dans les propriétés de la ligne pour limiter la hauteur des images imprimées, mais on peut souhaiter que cette hauteur reste flexible, et en ce cas ne pas spécifier de hauteur de ligne. Toutefois, si on veut être sûr que soit imprimé un nombre donné de notices sur la page, il vaut mieux limiter la hauteur de ligne pour que la grande dimension des images ne vienne pas nuire à la disposition des notices sur la page imprimée. Le modèle suivant, sous la forme d'un tableau de deux cellules, permet de générer le document présenté ensuite :

<<FN[1]>>

Numéro d'objet : <<IN[1]>>

Nom d'objet : <<OB[1]>>

Fabricant : <<VV[1]>>

Titre : <<TI[1]>>

Date : <<DS[1]>>

Localisation : <<2A[1]>>

 

________________________________________________________________

 

ACWordTemplatePrintout1

 

* Information technique

Dans Axiell Designer, du fait de la définition de champs dans la structure de la base de données (aussi appelée le dictionnaire des données), le typage de données est effectué. Un type de données détermine ce que peuvent et ce que ne peuvent pas saisir les utilisateurs dans un champ donné. Le type de champ contenant le lien ou le chemin menant à l'image doit être IMAGE, et doit aussi avoir été défini ainsi dans le dictionnaire des données; c'est la pluspart du temps le cas. (Si le type de champ n'est pas IMAGE, au lieu de l'image elle-même, c'est l'URL ou le chemin menant à l'image qui seront imprimés.)
Les champs de la base de données de type APPLICATION (comme Identifier pour les sources de données d'une bibliothèque) peuvent, entre autres, se référer à des images, mais ces images ne peuvent pas être imprimées à l'aide de modèles Word.

Insertion de code-barres

Il peut arriver au cours d'une impression que des identifiants (ID) comme les numéros d'objet soient automatiquement convertis en codes-barres. Pour qu'il soit possible d'imprimer un code-barres à l'aide d'un modèle Word, une police de caractères dédiée aux codes-barres doit être installée sur l'ordinateur à partir duquel l'utilisateur lance l'impression. (Il n'est en effet pas possible pour l'instant d'insérer une police de caractères dans un modèle.) Vous devez donc vous procurer une police de caractères pour codes-barres, gratuite ou payante, avec la licence nécessaire. Consultez l'aide de Windows pour vous informer sur l'installation de polices de caractères avec Windows. Notez qu'il y a une différence entre les deux polices de caractère pour codes-barres ayant l'une le code 39, et l'autre le code 128 : la police de code 39 ne peut convertir que les lettres, les nombres et les symboles suivants : * $ % + - . et /. La police de code 128 quant à elle, si elle peut convertir la totalité des 128 caractères ASCII, n'est pas à même de fonctionner avec Axiell Collections. C'est actuellement la police de caractères TrueType code 39 qu'il vous faut utiliser.

Dans le modèle Word lui-même, il faut commencer par taper la référence de champ comme on le fait d'habitude : les code-barres peuvent faire l'objet d'un paragraphe à part pour chacun d'entre eux, ou bien être alignés les uns à la suite des autres. Voici, en guise d'exemple, la référence de champ d'un numéro d'objet :

<<IN>>

Il ne faut pas vous y prendre toujours de la même façon pour appliquer une police de caractères à des références de champ afin de les convertir en codes-barres, aussi vous faudra-t-il faire quelques essais. Au cours des tests, si la référence de champ occupe un paragraphe qui lui est propre, vous devez sélectionner l'ensemble du paragraphe, puis lui appliquer une police de caractères en vous servant du menu déroulant Polices proposé par le logiciel Word dans les paramètres du menu Démarrer. Par exemple :

ACWordTemplateBarcode1

Si la référence de champ est à l'intérieur d'une ligne comprenant d'autres éléments, vous devez sélectionner la référence de champ correspondant au code-barres, puis lui appliquer une police de caractères. Par exemple :

ACWordTemplateBarcode2

On peut augmenter la taille de la police pour donner aux code-barres des dimensions plus importantes. Les caractères << et >> ne doivent pas être eux-mêmes convertis ou imprimés quand c'est une police de code 39 que vous utilisez pour vos codes-barres.

Pour imprimer également une version lisible par l'homme du numéro d'objet, il suffit d'insérer simplement <<IN>> sous la référence de champ convertie, dans une police de caractères normale.